Les Français donnent beaucoup aux bonnes causes

Français VS dons

Arthur Gautier, directeur exécutif de la chaire philanthropie de l’Essec, détaille les modalités et les motivations de la générosité des Français.

Existe-t-il un profil type des particuliers donateurs?

Arthur Gautier. Dans la plupart des pays, les donateurs ont quatre caractéristiques : ils sont plus âgés que la moyenne de la population, ils ont un niveau de richesse – revenus et patrimoine- plus élevé, ils ont fait des études plus longues et la proportion de donateurs ayant une croyance et une pratique religieuse est plus élevée.

Notre infographie met en évidence une hausse du don moyen par foyer fiscal. Comment l’expliquez-vous?
Cette hausse est régulière et nous n’avons pas observé d’effet notable de la crise économique. Si le don moyen par foyer augmente, le nombre de foyers donateurs reste stable. Ce sont les foyers les plus aisés qui donnent de plus en plus, tandis que les plus modestes ont eu tendance à réduire le montant de leurs dons, sans doute pour donner la priorité aux dépenses vitales. Cela s’explique aussi par les démarches des fondations et des associations ont entreprises pour solliciter les grands donateurs pour aider les associations.

Retrouvez l’intégralité de l’interview ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *